TechnologieSécuritéLe travailleur agricole, un travailleur isolé parmi tant d'autres

Le travailleur agricole, un travailleur isolé parmi tant d’autres

Le travailleur isolé est un professionnel qui exerce son métier seul et peut se retrouver, pendant un certain temps, hors de vue et de voix des autres employés. Ces circonstances font justement que, en d’accident ou de malaise, ces travailleurs risquent de ne pas recevoir assez vite les premiers soins ou les secours dont ils ont besoin. Les travailleurs isolés exercent leur activité en connaissance des risques auxquels ils sont soumis dans l’exercice de leurs missions, qui demandent un certain isolement physique et psychologique. Quels sont les risques particuliers propres à ces travailleurs agricoles isolés, comment les sécuriser et les protéger ?

La protection et la sécurisation du travailleur agricole isolé

Tous les travailleurs exerçant leurs tâches hors de la vue ou de la voix d’un autre individu, avec peu de moyens de communication ou de signalement d’un incident, sont appelés des travailleurs isolés. Or, en cas de malaise ou d’accident grave, chaque seconde compte pour éviter le pire. Le travailleur agricole, souvent soumis à des conditions de travail qui le contraignent à rester seul au milieu des champs pendant une durée indéterminée, fait partie de cette catégorie à risque. C’est justement en vue de la protection et sécurité du travailleur isolé que l’article L4121-1 du Code du Travail prévoit des dispositifs de protection des employés concernés par ces circonstances. Il s’agira alors pour l’employeur d’instaurer dans les délais les plus brefs une Protection du Travailleur Isolé (PTI) ou un Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé (DATI).

Un DATI comme le boîtier de téléalarme à détecteur de chute ou un signal GPS pour afficher sa position en permanence va grandement faciliter et accélérer l’arrivée des secours, augmentant les chances de survie et de séquelles moindres de la victime.

travailleur agricole isolé

Les risques encourus par le travailleur agricole isolé

Les agriculteurs de grandes cultures exerçant dans les productions céréalières, les cultures oléagineuses, de légumes, etc. sont les plus concernés par l’isolement. Devant travailler dans les champs à longueur de journée, ils doivent affronter des situations à risques sanitaires élevés, notamment d’éventuels accidents avec des machines-outils, des problèmes articulaires dus à des postures et des mouvements répétitifs et prolongés lors de l’exercice de leur travail (plantation, travaux du sol, conduite, cueillette, transport de charges lourdes, etc.).

À ces conditions de travail souvent difficiles s’ajoutent les conditions climatiques pénibles comme le froid ou, au contraire, les fortes chaleurs. Les travailleurs saisonniers peu expérimentés sont les plus soumis à ces risques. D’un autre côté, le travailleur agricole isolé n’est jamais à l’abri d’une éventuelle chute ou blessure grave. L’usage d’engins agricoles est également un facteur de risques de blessures par coupure ou écrasement, elles sont les premières causes d’accidents mortels dans le milieu de l’agriculture.

Dans des terrains assez difficiles tels que les pentes, les chutes de charges lourdes ou les renversements de machines peuvent aussi survenir. Enfin, l’utilisation de produits chimiques dangereux tels que les pesticides peut exposer le travailleur agricole isolé à des dangers d’intoxication.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Abonnez vous

OBTENIR UN ACCÈS COMPLET ET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR L'édition À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE EXPERTE DES TENDANCES ÉMERGENTES

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Sur la même thématique

Derniers articles

Plus d'articles