Taper pour rechercher

video-img

Ouvrir un restaurant : les étapes clés

Nathan
Partager

Après avoir dégusté un plat délicieux, vous êtes-vous dit : « un jour, j’ouvrirai mon propre restaurant ? » C’est un rêve que plusieurs personnes partagent. Cependant, la réalité est toute autre. Entre augmentation de la pression fiscale, inspection des services d’hygiène, règles des caisses, recrutement du personnel qualifié… L’entrepreneur a parfois du mal à savoir clair. Toutefois, l’ouverture d’un restaurant renferme plusieurs avantages notamment la possibilité de travailler à votre propre compte. Voici un guide qui vous aidera à ouvrir un restaurant.

Les étapes d’ouverture d’un restaurant

Avant d’entamer l’ouverture de votre restaurant, vous devez passer par certaines étapes.

Choisissez un bon local

Prenez la peine de bien choisir l’emplacement de votre restaurant. Le succès de votre activité en dépend. Un lieu parfait vous permettra par exemple d’avoir plus de visibilité et de recevoir un nombre croissant de clients.

Si le local que vous avez trouvé ne se trouve pas dans un endroit ayant une grande influence, il vous faudra miser sur la réputation de votre restaurant. Ceci permettra d’attirer les clients. Peu importe votre local, il doit avoir une salle de réception, un bar, une cuisine, une chambre froide, un magasin, des toilettes, une zone d’accueil… En plus, votre local devra être vaste.

Obtenez une autorisation d’exploitation et une licence pour l’ouverture du restaurant

Tout restaurateur digne de ce nom doit être détenteur d’une licence autorisant la vente des boissons alcoolisées au sein d’un restaurant. Vous pouvez accéder à une licence petit restaurant qui vous autorise à vendre des boissons fermentées non distillées, des vins doux naturels, des bières, muscat, cidre, poiré, des jus de fruits avec 3° d’alcool… à consommer directement.

La Licence restaurant est aussi disponible si vous désirez vendre des boissons autorisées de vente à consommer immédiatement. Cependant, ces boissons ne seront consommées que lors des repas principaux. Vous voulez vendre des boissons hors des repas, dans ce cas il vous faut une licence débit de boissons à consommer sur place.

Analysez le marché

Une autre chose à considérer c’est une analyse du marché de votre restaurant. Ceci vous permettra de juger si votre projet est réalisable. Cette analyse contribuera à une meilleure connaissance de vos concurrents, de vos ravitailleurs potentiels, de vos clients et de ses besoins.

Grâce à cette étude, vous saurez comment fixer le prix et séduire plus de clients. Songez à recueillir des renseignements sur le profil de la clientèle, ses habitudes alimentaires, ses horaires de repas…

Dressez un business plan

Votre projet est prometteur ? Vous êtes convaincu qu’il sera un succès ? Alors, c’est le moment d’amener votre banquier de vous faire un prêt pour implémenter votre projet. Pour qu’il soit convaincu, votre banquier doit au préalable analyser votre business plan.

Ce document vous permettra de présenter de manière détaillée votre projet. Il doit y figurer : le compte de résultat prévisionnel, le plan d’investissement, le budget de trésorerie, et l’inventaire prévisionnel. Ces informations permettront à votre banquier d’avoir une opinion claire sur la faisabilité de votre projet et accorder un prêt. Les prochaines étapes consistent à faire le choix du statut juridique de votre restaurant et entamer les procédures administratives pour ouvrir votre restaurant.

Nathan
Nathan

Rédacteur en chef et journaliste passionné, j'ai créé le magazine We Are Online en 2011. Depuis, plusieurs journalistes m'ont rejoint. Notre volonté : disrupter le monde de l'information en partageant des actualités positives et intéressantes.

  • 1

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *