SociétéTransportsConvoi exceptionnel, quelle organisation ?

Convoi exceptionnel, quelle organisation ?

Le convoi exceptionnel est soumis à des règles strictes pour des questions de sécurité. En raison des très lourdes charges transportées, il demande une bonne organisation. En effet, ce type de transport peut engendrer des gênes à la circulation, mais surtout des risques d’accidents graves. Besoin de transfert de matériaux lourds pour votre chantier ? L’utilisation de véhicules adaptés tels que les camions-grues est incontournable pour faciliter le transfert. Sachez aussi qu’il existe des entreprises de location de grues de levage, qui peuvent prendre tout en main de A à Z.

Le convoi exceptionnel : quelles règles ?

Un projet de déménagement de votre usine et de tout son matériel ? Sachez que le transfert de charges très lourdes est une opération d’une grande complexité qui requiert une organisation sérieuse et minutieuse, notamment en raison de leurs dimensions hors-normes ou de leur masse qui ne sont pas conformes aux limites réglementaires du Code de la route.

Sachez que le convoi exceptionnel concerne surtout le transport de masses indivisibles, c’est-à-dire d’une charge ne pouvant pas être divisée en plusieurs chargements, dont les dimensions dépassent les 16,50 m de long et 2,55 m de large et dont la masse est supérieure à 40 tonnes. Il touche particulièrement le transport d’engins de travaux publics ou agricoles, de grosses pièces industrielles, de matériaux de travaux publics, etc.

camion-grue

Le convoi exceptionnel : besoin d’un transfert par grue ?

Dans le cadre d’un convoi exceptionnel, vous aurez besoin d’engin de levages performants tels que des camions-grues pour assurer le transfert de vos matériaux ou de vos engins. Un service de location de grue vous sera ainsi d’une grande utilité.

Location d’une grue : la solution à votre projet !

Les véhicules équipés d’une grue sont les plus adaptés au transport de charges très lourdes. Pensez à la location de grue sur le site d’Autaa afin d’assurer le transfert de vos engins lourds ou de vos matériaux indivisibles en toute sérénité, fiabilité et sécurité. Ce type de service vous permettra d’avoir à la disposition des engins de levage de qualité, adaptés parfaitement à vos besoins, ainsi que d’un conducteur qui pourra les manier avec aisance lors de l’opération de chargement, de déchargement et de transport.

D’ailleurs, l’entreprise en charge du convoi exceptionnel assure elle-même l’organisation et la gestion du transfert de tout type de fret, de poids et de dimensions importants, vers toutes destinations par voie routière.

Faire appel à une entreprise spécialisée dans le levage : comptez sur un professionnel !

En faisant appel à une entreprise compétente et réputée dans le domaine, vous pouvez vous défaire de ces lourdes tâches. Celle-ci étudiera la faisabilité de votre projet et mettra à votre disposition des moyens matériels adaptés à vos besoins et aux réglementations en vigueur. Elle se charge également des démarches administratives et réglementaires : l’obtention de l’autorisation, l’accompagnement du convoi, les études des ouvrages d’art, la reconnaissance des itinéraires, les réservations d’escorte ainsi que les préavis avant passage du convoi.

Sachez que ce type d’entreprise est en mesure de prendre en main les opérations les plus délicates dans les meilleures conditions.

Les risques liés au convoi exceptionnel

En raison de ses dimensions, le convoi exceptionnel peut occasionner une gêne au niveau de la circulation générale et surtout des risques d’accident. La pression entraînée par les charges très lourdes peut aussi conduire à une fragilisation et à une dégradation des chaussées et des ouvrages d’art, c’est la raison pour laquelle les règles en matière de convoi exceptionnel sont particulièrement strictes. Cette opération demande le suivi d’une procédure particulière afin d’obtenir une autorisation de transport exceptionnel.

Les réglementations relatives au convoi exceptionnel

En raison des risques élevés en matière d’exigences de sécurité et de conservation du patrimoine routier, ce type de transport fait l’objet de réglementations spécifiques. Le convoi exceptionnel requiert une étude préalable et des autorisations. Il implique également un itinéraire spécifique et surtout, l’utilisation de véhicules spéciaux et adaptés. Il s’effectue entre autres dans des conditions de circulations particulières, notamment en termes d’horaires, en raison des risques accrus de danger.

En outre, l’éclairage et la signalisation sont également soumis à des règles strictes. Un convoi exceptionnel passera donc par plusieurs étapes : la demande d’autorisation, les études d’ouvrages d’art, la reconnaissance d’itinéraires, les réservations d’escorte, les préavis avant le passage du convoi, etc.

Réglementation sur l’autorisation administrative

Tout d’abord, il vous faut une autorisation administrative, c’est-à-dire une attestation délivrée par le préfet du département de départ et du département d’entrée sur le territoire national si le convoi exceptionnel provient de l’étranger. Dans les deux cas, la consultation des avis des départements traversés est aussi nécessaire. La demande d’autorisation doit être effectuée auprès du service instructeur de la DDE du département concerné. Vous pouvez faire une demande d’autorisation permanente en vue d’un déplacement répété ou fréquent d’un même type de convoi.

Réglementation sur l’escorte

Notons que le convoi doit être accompagné d’un ou de plusieurs voitures pour assurer la sécurité du transport, mais surtout celle des autres usagers de la route. L’escorte peut être formée d’un véhicule pilote à l’avant et/ou d’un autre à l’arrière. Des véhicules de guidage tels qu’une moto ou une voiture spécifique seront utilisés selon les besoins. Dans certains cas, l’autorisation demandera une escorte des forces de l’ordre en vue de renforcer la sécurité si les risques sont plus élevés.

convoi exceptionnel

Réglementation sur la circulation du convoi exceptionnel

Sachez que le convoi exceptionnel n’est pas autorisé à circuler par temps de brouillard ou de chute de neige, car les risques d’accident sont très élevés. De même, il ne peut circuler les week-ends, la veille et le lendemain d’un jour férié, sauf en cas de dérogations exceptionnelles. Notons également que les règles de circulation sont fonction de la catégorie des convois.

  • Les convois de 1ère catégorie peuvent circuler du lundi (6 h 00) jusqu’au samedi (12 h 00), et le conducteur doit emprunter les routes qui sont déjà indiquées sur une carte routière spéciale Convois.
  • Les convois de 2ème catégorie ont le droit de circuler jour et nuit, ou uniquement le jour ou la nuit en fonction de la carte spécifique pour cette catégorie.
  • Quant aux convois de 3ème catégorie, ils ne sont autorisés à circuler que sur l’itinéraire qui leur a été défini par arrêté préfectoral.

Ces règles ont été établies en vue de préserver le patrimoine routier et de limiter la gêne occasionnée ainsi que les risques en matière de sécurité routière.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Abonnez vous

OBTENIR UN ACCÈS COMPLET ET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR L'édition À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE EXPERTE DES TENDANCES ÉMERGENTES

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Sur la même thématique

Derniers articles

Plus d'articles