Taper pour rechercher

video-img

7 conseils pour rédiger son CV en anglais

Nathan
Partager

Le CV idéal n’existe pas, dans son contenu comme dans sa mise en page. Un recruteur passe en moyenne moins de 10 secondes sur un CV. Essayez donc d’être concis, clair et pas trop long.  Là   la mise en page du CV doit en faciliter la lecture et la recherche des informations clés par le recruteur. Voici 7 conseils destinés à améliorer la rédaction et la présentation d’un CV en anglais.

Maîtrise de l’anglais

Le niveau de l’anglais doit être précisé de manière non équivoque. Non de la même manière que vous pourriez le faire en France avec le traditionnel « lu/écrit/parlé » mais avec l’indication des résultats obtenus au TOEIC ou au BULATS (en apprendre plus sur le sujet sur le site de Verborum) et la mention du niveau selon la terminologie du CECRL (A1, A2, B1, B2, C1, C2).

Présenter ses accomplissements professionnels

Pour chaque expérience professionnelle, présentez vos apports à l’entreprise, la manière dont vous vous êtes investi plutôt qu’une description de votre travail. Mettez en relief votre action spécifique et essayez de la quantifier plutôt que d’en rester à la description passive et sans saveur du poste occupé.  Cela permettra de vous démarquer des autres candidats.

Employez des verbes d’action

Privilégiez l’utilisation de verbes d’action plutôt que de verbes passifs. Des verbes comme « solved », « managed » ou « accomplished » seront plus appréciés que des verbes qui décrivent un état comme « I am » ou « I have ». L’utilisation de verbes d’action permet de souligner l’énergie du candidat et de mettre en valeur son dynamisme.

Employez un vocabulaire adéquat

Si vous envoyez un CV en anglais, il est impératif que celui-ci soit impeccable. Les bons termes techniques devront être employé, et un soin particulier sera apporté à la traduction des diplômes et des examens. Il est en effet important que votre futur employeur perçoive bien que vous êtes totalement opérationnel en anglais, et que votre candidature n’est pas un prétexte pour améliorer votre niveau d’anglais. Faites aussi attention aux spécificités linguistiques du monde anglo-saxon, principalement entre le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Australie. Votre employeur verra forcément d’un bon œil le fait que vous ayez perçu les subtilités entre l’« english british », l’ « american english » et l’ « australian english ».

Mettre en avant ses compétences

Le monde anglo-saxon accorde beaucoup d’importance aux compétences, que celle soit techniques, organisationnelles ou liées aux rapports humains ou à la manière d’interagir. N’hésitez pas à mettre en avant vos « communication skills », « computer skills » « personal skills » sans oublier les « langage skills ».

Annoncez votre objectif

Peu voire pas utilisée en français, la section « Objective » ou « Personal statement » est importante dans un CV rédigé en anglais : elle permet au candidat d’exprimer ses ambitions par rapport au poste auquel il postule. Très souvent incluse dans l’entête du CV après l’adresse, cette information permet au recruteur de repérer immédiatement si le candidat est en adéquation avec le poste proposé. Attention donc en rédigeant cette section.

Les lettres de recommandation

De la même manière qu’en France, un CV est accompagné d’une lettre de motivation. Au Royaume-Uni comme aux États-Unis, vous pourrez également y joindre les lettres de recommandation de vos précédents employeurs.

Nathan
Nathan

Rédacteur en chef et journaliste passionné, j'ai créé le magazine We Are Online en 2011. Depuis, plusieurs journalistes m'ont rejoint. Notre volonté : disrupter le monde de l'information en partageant des actualités positives et intéressantes.

  • 1

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *