En vous expatriant en Polynésie française, vous ne deviez pas vous exposer à de gros risques de santé. La Polynésie française n’est cependant pas à l’abri de certaines maladies dues aux moustiques. Sachez tout de même que la Polynésie française dispose de très bons hôpitaux et de médecins compétents. Voici quelques précautions à prendre pendant votre séjour en Polynésie française pour ne pas tomber malade.

La santé lorsque l’on s’expatrie en Polynésie française

Tout d’abord, sachez qu’il existe un accord entre la sécurité sociale en France et la CPS de Polynésie française. S’inscrire auprès de cet organisme est obligatoire afin de pouvoir bénéficier du remboursement des soins. Pour cela, vous devez vous entretenir avec la caisse de sécurité sociale avant votre départ.

Si vous venez de France, alors aucun vaccin ne vous sera demander pour entrer en Polynésie française. En revanche, il est conseillé d’être à jour dans son vaccin de D.T. Polio, contre l’hépatite A et B.

Si vous rencontrez le moindre problème de santé pendant votre expatriation en Polynésie française, sachez que la plupart des médecins généralistes sont installés à Tahiti. L’hôpital principal est situé à Pirae. Vous pourrez trouver d’autres hôpitaux à Taravao sur la presqu’île, à Moorea, à Raiatea et à Nuku Hiva ainsi que deux cliniques à Papeete.

La prévention des maladies en Polynésie française

En Polynésie française, plusieurs maladies sont transmises par les moustiques. C’est pourquoi, il est conseillé de prévenir les piqures de moustiques en appliquant des répulsifs sur votre peau et en protégeant son logement avec une moustiquaire.

Une des maladies due aux moustiques est la dengue. C’est une maladie infectieuse provoquant de la fièvre et des courbatures. Cette maladie se guérit seule et il n’y a malheureusement pas de vaccin contre la Dengue. D’autre part, la filariose est toujours présente en Polynésie française. C’est une parasitose qui atteint le système lymphatique et peut provoquer une augmentation anormale du volume de certaines parties du corps. Depuis plusieurs années, la Polynésie française a mis en place une campagne pour éradiquer cette maladie et elle est donc en forte diminution.

Il existe également les Nonos qui sont des petits moucherons principalement présents sur les Marquises. Leurs piqûres provoquent de fortes démangeaisons, il est conseillé d’appliquer du Monoï qui empêchera ces moucherons à se poser sur vous.

Concernant l’alimentation, la Polynésie française ne présente que très peu de risques. Néanmoins, il convient de rappeler que l’eau du robinet n’est potable que dans 9 communes Papeete, Pirae, Arue, Punaauia, Papara , Bora Bora, Faa’a, Huahine et Rurutu. De plus, il faut faire attention à la Ciguatéra, présente dans des poissons intoxiqués par une micro-algue. Enfin, la dernière précuation à prendre consiste à ne pas consommer de crevettes crues qui hébergent un parasite nocif pour la santé.