Une assurance loyer impayé ou garantie loyer impayé (GLI) est un service destiné aux propriétaires  possédant des logements en location.  Elle est disponible auprès des compagnies d’assurance et de certaines banques.  D’un point de vue global, ce dispositif leur permet de protéger et de garantir leur investissement locatif.  Découvrez les réels avantages de ce produit d’assurance.

Couvrir les manquements du locataire    

L’assurance loyer impayé est une garantie pour le propriétaire contre les manquements du locataire par rapport aux différentes clauses stipulées dans le contrat de bail. Autrement dit, elle lui permet de réduire les risques locatifs.

Les retards de paiement ou le non-paiement du loyer seront résolus par la souscription de ce dispositif.  L’assurance sera versée au propriétaire dès que ce manquement sera démontré. Les différents frais de contentieux seront également couverts par la GLI si des litiges se présentent entre les deux parties.

À la fin d’une location, un état des lieux est réalisé pour évaluer l’existence ou non de dégradations du logement au départ du locataire. La valeur des réparations est payée grâce au dépôt de garantie déposée préalablement au début du contrat. Toutefois, si le montant des travaux s’élève au-delà de cette somme, l’assurance sera versée au propriétaire pour assurer la réalisation des révisions et réparations nécessaires.

L’assurance loyer impayé peut aussi être souscrite pour se protéger d’une éventuelle résiliation sans préavis du contrat par le locataire. Notez qu’un locataire a l’obligation de prévenir son propriétaire de son futur déménagement. La GLI peut alors être saisie pour dédommager le propriétaire. De même, si un locataire décède en laissant derrière lui une dette envers le bailleur, l’assureur s’occupera du remboursement.

Sécuriser son investissement

Pour bénéficier d’une assurance loyer impayé, le locataire doit répondre à diverses conditions d’éligibilité. Elles concernent notamment sa capacité à payer régulièrement la cotisation pour la GLI. On parle plus précisément de solvabilité et taux d’effort.

Les revenus et le contrat de travail sont les principales bases permettant à l’assureur de savoir si une personne est solvable ou non. Un locataire salarié sous CDI est un profil privilégié des assureurs, puisqu’il jouit d’une situation financière stable. Ses rentrées d’argent et ses dépenses seront tout de même évaluées pour déterminer sa solvabilité.

Ces différents points permettent au propriétaire de sécuriser son placement. En effet, il devra monter lui-même le document de souscription à l’assurance pour le locataire. Cette étape lui permettra de savoir si ce dernier pourra payer régulièrement son loyer.

Les étapes de la souscription

Maintenant que vous savez pourquoi souscrire à une assurance loyer impayée, il faut passer à l’étape suivante : la souscription. Il faut donc joindre au dossier tous les documents démontrant la solvabilité du locataire. En général, il s’agit de son bulletin de salaire et de son contrat de travail. Ils seront vérifiés par l’assureur pour voir si vous avez un locataire éligible ou non.

Savez-vous que vous pouvez compléter votre GLI avec « le 15 » ? Ce service vous permettra également de protéger au mieux votre investissement locatif en garantissant la réception du loyer tous les 15 mois.