Maison & ImmoTout savoir sur l’expertise du logement en cas de sinistre

Tout savoir sur l’expertise du logement en cas de sinistre

Inondation, cambriolage, incendie…, peu importe le type de sinistre qui vous frappe, il faut toujours faire une déclaration auprès de votre assureur. C’est le seul moyen de bénéficier d’une indemnité. En général, l’assureur envoie un professionnel pour réaliser une expertise. Voici tout ce qu’il faut savoir à propos de cette procédure.

L’expertise, c’est obligatoire ?

Il n’y a aucune loi qui rend obligatoire la réalisation d’une expertise en cas de sinistre. En général, seul l’assureur peut prendre une décision à ce sujet. S’il décide de mandater un expert, l’assuré n’est pas en mesure de s’y opposer.

La démarche est également exigée par le Code des assurances dans certaines situations. C’est le cas des catastrophes technologiques comme une explosion chimique dans une usine ou de défaut de construction.

Quel est le rôle de l’expert en assurance?

Lorsque l’expert en assurance effectue une descente sur le lieu d’incident, sa première tâche consiste à enquêter sur les circonstances du sinistre. Le résultat de cette enquête permettra à l’assureur de savoir que l’assuré est responsable ou non des dégâts.

La prochaine étape de son intervention, c’est de chiffrer les dommages. Il va également déterminer les biens ou les éléments de la maison qui nécessitent une remise à neuf et ceux qui demandent une réparation.

Évidemment, l’expert tiendra compte de l’état des objets endommagés lors de cette évaluation. En outre, il œuvre à privilégier la solution la moins coûteuse. Parfois, il suggère des mesures conservatoires afin de limiter les dégâts.

Après son intervention, l’expert établit un rapport d’expertise qu’il remettra à l’assureur. Le document en question comporte des informations qui permettront à ce dernier de déterminer le montant de l’indemnisation.

Comment se préparer à l’arrivée de l’expert ?

Pour que la visite de l’expert de  l’assurance puisse se dérouler dans de bonnes conditions, une préparation s’impose. Elle consiste à réunir les documents et les justificatifs indispensables au professionnel comme l’acte notarié et les bons de garantie. 

Ainsi, il pourra évaluer rapidement l’ampleur des dégâts. Lui fournir les photographies récentes du bâtiment avant le sinistre est aussi une bonne idée.

Quand demander une contre-expertise ?

Si l’indemnisation des biens proposée par la compagnie d’assurance ne convient pas à l’assureur, il pourra demander une contre-expertise. Il doit alors désigner un autre professionnel comme l’expert bâtiment 42 pour effectuer la démarche.

Cependant, l’assuré prend en charge les frais de la nouvelle expertise sauf s’il a souscrit des assurances multirisques habitation. Certaines d’entre elles comportent en effet une couverture « honoraires d’expert ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Abonnez vous

OBTENIR UN ACCÈS COMPLET ET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR L'édition À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE EXPERTE DES TENDANCES ÉMERGENTES

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Sur la même thématique

Derniers articles

Plus d'articles